Histoire

/Histoire
Histoire 2018-01-08T17:37:02+00:00

HISTORIQUE

Koulikoro est une ville et une commune du Mali, chef-lieu du cercle et de la deuxième région du Mali qui portent son nom.

Koulikoro a été fondée au début du xviiie siècle par un Bambara, Dioba Diarra, qui, venant de Faroko dans le cercle de Ségou, s’installa avec son frère d’abord à Kélé, puis à Kélan et Kayo avant de s’installer au pied de la montagne (« Koulo koro » en bambara). Ce qui était au départ un simple hameau devint un village puis la capitale du Meguetan, une principauté bambara affiliée au Royaume bambara de Ségou.

En 1884, le capitaine français de Lanneau signe un traité de protectorat avec Ouodiou Diarra, chef de village de Meguetan de Koulikoro. La subdivision a été créée par les colonisateurs français en 1889 et fut érigée en cercle le 17 avril 1957. Alors que le Soudan français est une colonie française, Koulikoro devient par la loi française du 18 novembre 1955, une commune de moyen exercice, dirigée par un maire, fonctionnaire nommé par le chef de territoire, assisté d’un conseil municipal élu par un collège unique.

La loi du 2 mars 1966 donne un statut commun à toutes les communes créées avant l’indépendance du Mali en 1960. Un conseil municipal élu désigne en son sein le maire et un ou plusieurs adjoints.

Koulikoro s’est développée avec la ligne du chemin de fer Dakar-Niger. Le 10 décembre 1904, le premier train entrait en gare de Koulikoro, terminus de la ligne reliant la capitale sénégalaise au fleuve Niger.

En 1979, Koulikoro devient la capitale administrative de la deuxième région du Mali. Depuis 1980, l’École militaire interarmes de Koulikoro est installé à Koulikoro.